Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Arpenteur de pages

[comics] the Boys #9 : Question de survie

12 Juillet 2012 , Rédigé par Vance Publié dans #le Sentier des Comics, #Super-héros, #Garth Ennis

the-Boys-9.00.jpg

 

De retour après une petite pause. Je n’en ai pas cessé de lire pour autant, c’est juste que le temps m’était compté pour en parler

 

Comme si on pouvait dresser un louveteau qui a attrapé la rage.

 

Autant recommencer par une de mes séries favorites. The Boys a franchement « de la gueule ». Après un début en fanfare, on aurait pu croire à un essoufflement, avec un Garth Ennis ne sachant pas vraiment comment enchaîner. Il n’en est rien, comme le suggère Damon Lindelof (co-créateur de Lost) dans la préface : Ennis est beaucoup plus pervers et cynique qu’on aurait pu le croire, et surtout nettement plus malin. Son univers de super-héros gangrénés par de fortes tendances psychopathes et dirigés en sous-main par une puissante organisation demeure tout aussi jouissif qu’au premier épisode, et offre un champ d’action idéal pour les sous-intrigues. On sait qu’un jour ou l’autre, Butcher et ses P’tits Gars devront affronter ceux qui tirent les ficelles, et on se demande à quoi ressemblera le combat entre les Sept et les Boys.

 the-Boys-9.02.jpg

Après cet opus, on en sait davantage. Vought American ne met plus de gants depuis qu’ils savent que les Boys connaissent leur projet de coup d’Etat, et l’affaire de l’Hérogasme n’a rien fait pour arranger les choses. Du coup, on a droit à de la baston en règle contre les Revengeurs. C’est d’une rare violence, sanglant et pernicieux à souhait ; on aura beaucoup moins de séquences encore Hughie et Stella. Certains de nos héros vont tomber, les autres se serreront d’autant plus les coudes quand l’heure de la vengeance sonnera.

 

Encore une fois, on regrette l’absence de Darick Robertson, qui n’a assuré que les couvertures. Les remplaçants assurent au niveau de l’ambiance et de l’hémoglobine, mais l’impact demeure moindre, surtout avec des visages aussi peu travaillés. Néanmoins, c’est un très grand numéro, encore une fois.

 

Ma note (sur 5) :

4

 


 

The Boys : the Self-Preservation Society

 

 the-Boys-9.01.jpg

Format

Album broché

Fréquence de parution

 

Editeur

Panini comics

Date de parution

février 2011

Collection

Dynamite

Série(s) & épisodes

The Boys, #31 à 34

Scénariste(s)

Garth Ennis

Dessinateur(s)

Carlos Ezquerra & John McCrea

Traduction

Alex Nikolavitch

Pages

88

 

Résumé : L’heure de la vengeance a sonné pour les surhumains ! Il fallait bien s’y attendre. Comment Butcher et son équipe pouvaient-ils y échapper ? Les P’tits Gars vont affronter les Revengeurs, et rien ne sera plus comme avant.

Partager cet article

Commenter cet article