Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Arpenteur de pages

[comics] Marvel Stars HS 2 : Goulag

24 Février 2012 , Rédigé par Vance Publié dans #le Sentier des Comics

HS--2.00.jpg


3,7/5 

 

Ca fait un bon moment que Brubaker roule sa bosse sur ce titre, au point que chacun des événements qui le ponctuent semblent couler de source. C’est que notre scénariste attitré s’est longtemps penché sur la psychologie de nos deux personnages centraux au point que nous, lecteurs, et malgré les inévitables zones d’ombre, sommes certains de les connaître aussi bien que lui.

HS--2.000.jpg

Voilà donc que Bucky, l’ex-partenaire de Cap pendant la Seconde Guerre Mondiale, actuel porteur du costume du super-soldat américain (et du bouclier qui complète la panoplie étoilée), se retrouve emprisonné en Russie, le temps d’être jugé pour des crimes qu’il aurait commis alors qu’il travaillait pour les services secrets soviétiques en tant que Soldat de l’Hiver. La défense arguant d’un lavage de cerveau ad hoc, il faudra débattre de la responsabilité de Barnes pendant ces exactions qu’on lui impute. En attendant, Steve Rogers, reniflant quelque entourloupe, s’épuise dans les bureaux à trouver une parade, et s’agace de ne pouvoir être sur le terrain : homme d’action avant tout, il se sent aussi impuissant qu’inutile à diriger plutôt qu’à combattre ou enquêter. Ce sont donc Natasha Romanova (la Veuve noire) et Sharon Carter qui officieront secrètement pour tenter d’y voir plus clair dans l’imbroglio politique dont Bucky ne semble être qu’une victime – à moins qu’il s’agisse d’un pion dans une entreprise occulte visant à déstabiliser les rapports entre l’Est et l’Ouest…

HS--2.01.jpg

Je vais m'acheter une île, et écouter le ressac des vagues pendant la fin du monde. 

 

Deux épisodes viennent compléter cet arc très intense, des épisodes qui veulent questionner sur l’opportunité de maintenir un Captain America en poste. L’ensemble est bien écrit, parfois confus, mais la valse des artistes ne permet pas vraiment de s’y passionner (on passe de l’élégance formelle de Deodato à des esquisses grossières déformant les visages, puis au style très old school de Guice). C’est dommage parce que l’intrigue, divisée en trois secteurs (le Goulag proprement dit, où Bucky est forcé de répondre aux exigences iniques de ses gardiens – il a solennellement promis de ne rien tenter avant d’être libéré ; les bureaux où officie Steve Rogers ; l’enquête sournoise menée par les deux femmes citées plus haut), est fort bien menée, ménageant habilement le suspense dans un habile montage parallèle.


Une série d’importance avant Fear itself.

 


 

HS--2.001.jpeg

Gulag


Un comic-book en 6 épisodes tirés de la série Captain America (épisodes 615 à 619), par Ed Brubaker, avec des dessins de Mike Deodato, Butch Guice, Stefano Gaudiano, Mitch Breitweiser & Ed McGuiness.


Edité par Panini France (janvier 2012) dans la collection « Marvel Stars Hors Série».


Traduction de Jérôme Wicky.

 

Présentation de l’éditeur : Steve Rogers est lancé dans une course contre la montre. Il doit déjouer un complot international qui a plongé son ancien partenaire Bucky Barnes, l’actuel Captain America, dans un imbroglio machiavélique. De son côté, Bucky se bat pour survivre dans un goulag russe.

Partager cet article

Commenter cet article