Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Arpenteur de pages

[comics] Crossed 4 : Psychopathe

6 Mars 2013 , Rédigé par Vance Publié dans #le Sentier des Comics, #Post-apocalyptique

Crossed-4.00.jpg

Cette fois, c'est le duo Lapham/Caceres qui se charge de la mini-série et c’est Panini comics qui en reprend l’édition à Milady.

On a beaucoup glosé sur Crossed, que certains estimaient n’être qu’un avatar dévoyé de Walking Dead mais en plus vicieusement trash. Ils n’ont pas vraiment tort, sauf que Garth Ennis avait le talent pour parvenir à mettre en avant certaines déviances bien humaines dans un monde qui avait perdu son humanité, tout en maintenant bien haut le concept de survie à tout prix.


Les albums suivants se sont radicalement orientés horrifique, tendance sado-maso glauque : sachant que les « infectés » ne sont pas à proprement parler des morts-vivants mais deviennent de véritables machines de perversité, chassant les humains pour les violer, les torturer et les bouffer, on a eu la forte impression depuis le 2e album d’assister davantage à un étalage de stupre et de viscères qu’à la préservation des derniers principes qualifiant un être humain. La visée de ces épisodes, clairement énoncée chez Garth Ennis, puis adoptée sans subtilité chez ses successeurs, est après tout de démontrer que les pires monstres ne sont pas ceux qu'on croit, désignés (par une puissance divine ? une erreur de la science ? une révolte de la Nature ?) par une croix sanglante sur le visage, mais bien ceux qui se dissimulent sous de fallacieux prétextes bien-pensants... Que ce soit pour préserver la pureté de l’espèce ou pour profiter du chaos ambiant afin de laisser libre cours à des pulsions refoulées, les survivants peuvent se montrent aussi impitoyables que les infectés – et ces derniers ont au moins l’excuse de ne plus avoir de conscience…


Crossed-4.02.jpg Crossed 4 n’est pas du tout pour les âmes sensibles : on y passe les enfants à la moulinette (littéralement), on égorge, on éviscère, on se baigne dans le sang et les humeurs et on s'habille avec la peau des victimes dont on utilise certaines parties pour se donner du plaisir. Malsain à souhait, souvent écœurant, le scénario repose sur des ficelles classiques mais est habilement mené : Lapham n’en est pas à son coup d’essai. Caceres a toujours du mal avec ses visages mais il se permet quelques mises en pages osées et ne s'autorise aucune censure.

 

Ma note (sur 5) :

2,5

 


 

 

 Crossed-4.01.jpg

Titre original

Crossed 4 

Format

Broché, 16x26 cm

Fréquence de parution

Irrégulier

Editeur

Panini France ; Avatar Press

Date de parution

janvier 2013

Collection

100% Fusion Comics 

Série(s) & épisodes

Crossed

Scénariste(s)

David Lapham

Dessinateur(s)

Raulo Caceres

Traduction

Makma & Benjamin Rivière

Pages

200

 

 

Synopsis : Un infirme est retrouvé dans une crevasse par un groupe de survivants : il a miraculeusement pu échapper aux hordes d'infectés qui sévissent dans la région et parvient à convaincre le groupe de le prendre sous son aile en leur parlant d’un sanctuaire où des scientifiques de l’armée travailleraient sur un sérum. Puis il met en place secrètement une stratégie tordue qui permettra à son cerveau malade de se venger de ceux qui lui ont tout pris quitte à sacrifier ses nouveaux compagnons...

 

Partager cet article

Commenter cet article