Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Arpenteur de pages

[comics] Anna Mercury 1 : sur le Fil du rasoir

15 Août 2012 , Rédigé par Vance Publié dans #le Sentier des Comics, #SF, #Warren Ellis

Anna-Mercury-00.jpg

Warren Ellis, encore. Son nom s’étalait un peu partout sur le présentoir de mon libraire préféré – au point que, pour une fois, j’ai dû faire des choix. Pas possible de tout prendre sur le coup, au prix fort. Tout comme pour Gravel, acheté le même jour, c’est davantage le style et la qualité des dessins qui firent pencher la balance (les thèmes abordés par Ellis étant systématiquement intéressants, le résumé de 4e de couverture ne pouvait m’aider à me décider). J’avoue même avoir été un peu trompé, puisque si c’est Juan José Ryp (que j’adore) qui est l’auteur de la 1e de couverture, c’est à un certain Facundo Percio qu’on doit le reste des graphismes.

 Anna-Mercury-02.jpg

Ca aurait pu être une mauvaise surprise, mais le dessinateur (inconnu à ce jour, il me semble qu’Anna Mercury soit sa première œuvre) s’emploie allègrement à donner corps à cette héroïne aux formes avenantes, transformant ce qui aurait pu (dû ?) être un récit de SF complexe et tarabiscoté en une aventure physiquement dense constellée de fusillades, d’explosions et de morceaux de bravoure. La personnalité d’Anna-Louise est clairement mise de côté, tout au plus se rend-on compte qu’elle est une bureaucrate peu avenante qui s’éclate dans cette mission pour le gouvernement, mission fort dangereuse au sein des neuf mondes parallèles mais qui lui confère des pouvoirs saisissants grâce au « champ d’ancrage » – à user avec précaution, au risque de ne plus pouvoir rentrer sur Terre. La richesse et le potentiel du contexte sont eux aussi étouffés au profit d’un récit privilégiant l’action : des mystères pèsent autour de ce projet Constellation géré par des agents du G8, mais on ne sait pas grand-chose d’autre. Ici, Anna Mercury s’efforce d’empêcher une cité de l’autre monde d’en annihiler une autre : il lui faut empêcher une arme extrêmement puissante de désintégrer des centaines de milliers de personnes. Elle prend des risques terribles et paie de sa personne.

 

C’est échevelé et agréable à lire. On se rassure à la fin quand on apprend qu’il doit y avoir une suite, même si on est passablement frustré par la teneur de ce qu’on a lu. A suivre donc, mais avec circonspection.

 

 

Ma note (sur 5) :

3,6

 

Anna Mercury vol. 1 : the Cutter

 

 Anna-Mercury-01.jpg

Format

Album cartonné

Fréquence de parution

Irrégulier

Editeur VO/VF

Avatar Press (2009) ; Glénat Comics (2012)

Collection

Avatar

Série(s) & épisodes

Anna Mercury #1 à 5

Scénariste(s)

Warren Ellis

Dessinateur(s)

Facundo Percio

Traduction

Edmond Tourriol

Pages

144

 

Résumé : Angleterre, de nos jours ; Anna-Louise Britton est un agent du gouvernement envoyée en mission dans neuf réalités parallèles. Ses voyages dans l'espace-temps lui offrent des pouvoirs surhumains qui l'aideront dans ses missions. Héroïne sexy la nuit, bureaucrate la journée, sa vie n'est pas de tout repos ! Projetée dans la ville de New Ataraxia, Anna Mercury va disposer d'une heure pour sauver la cité d'une destruction programmée…

 

Partager cet article

Commenter cet article